Back to top

remuneration d'un voyageur

1 articol / 0 new
WS Member imaginea utilizatorului WS Member
remuneration d'un voyageur

Bonjour

Lors de mes voyages, 2 phrases m'ont particulièrement émues.
En Bolivie, après 3000 km éprouvants, je suis revenu à la même auberge de jeunesse, et la patronne m'a félicité pour "l'énorme travail effectué". L'emploi du terme "travail" est très important. Car cette notion implique rémunération et, terme à la mode, "utilité".

L'autre phrase vient d'une professeur de philosophie française, "toute communication d'un vécu est un travail, et donne droit à une rémuneration".

C'est effectivement mon point de vue. tout se paye dans ce monde, à part le piratage sur internet, et les arnaques organisées par les dirigeants.
Aussi pourquoi un voyageur ferait-il des prestations gratuites, telles qu'un site, la participation à un forum, des articles pour un journal ou un blog, la présentation devant un public, école, maison de retraite, association, bar, festival, etc... ???

Qu'apporte un voyageur?

Au moins 2 plaisirs
D'abord il fait rêver. D'une part les personnes qu'il rencontre le long du voyage ou après, d'autre part les personnes qui lisent ou visualisent ses aventures, ou le rencontrent lorsqu'il se repose.
Dans notre société, pour ainsi dire, c'est la fonction, directe ou indirecte, de tout travailleur, de faire réver, car presque tout ce que nous consommons est superflu. Il suffit de comparer notre mode de vie avec celui des Boliviens ou Nepalais ou plus pres de nous des RSAstes ou pire des SDF sans papiers.
Faire rêver est donc bien une profession, je dirai La Profession moderne, en Occident, et surtout en Europe, "le pays qui rêve", au sens de l'écrivain Lovecraft, avec ses cotés merveilleux ou cauchemardesques.

Ensuite il apporte un regard sur le monde visité. Ce regard est limité, parcellaire, et n'a rien à voir avec un document scientifique. Il s'agit d'un vécu en direct. Et c'est là tout son intérêt. Il est déconnecté de la propagande obligatoire diffusée par les medias, et il s'éloigne peu à peu, au fil des voyages et des expériences vécues, du regard arrogant, supérieur du peuple qui a tout découvert et inventé, Européén, ou Gréco-Romain.

Un cyclotouriste, du coup, apporte une information socio-geographique, et donc plus qu'un Lans Amstrong, qui n'apporte que du rêve. Je n'ai rien contre cette personne particulière, il s'agit juste d'un cycliste à la mode, comme Anquetil ou autre.

Et combien côute le financement d'un Lans Amstrong, avec son équipe de cyclistes, médecins, publicitaires, affairistes, secrétaires et etc ....
En d'autres termes, combien de cyclotouristes pourraient être rémunérés à la place d'un Lans Amstrong ?
Des centaines assurément, vu qu'un voyage confortable coute environ 1000 € par mois (Hé oui le SMIC). Confortable, c'est à dire un vélo correct, type Cube Analog, un équipement de qualité, achetable chez D4, et un petit hotel ou camping officiel tous les soirs, donc douche et sécurité. Plus un billet d'avion, Easyjet = 200€ Aller Retour. Et une vie correcte, celle d'un Smicard local, lors des périodes de repos, de quelques mois.
Rien de luxueux en fait.

Le coût de ce mode de vie, c'est 3.3 DVD vendus par jour à 11 €, soit 1000 DVD par an!!!!
Ou l'équivalent en donations Paypal.
Bien peu de choses en somme pour 3 milliard de terriens riches.
Ou une offre gratuite mais très utile, c'est le logement chez soi,l'hospitalité.

Malheureusement, ceux qui offrent, argent, hospitalité, repas, boissons, shows, sont souvent les plus pauvres !!!!

En conclusion, il appartient à chacun de faire un choix, de financer qui il veut,
soit en continuant à consommer ce que propose le monde moderne, via les supermarchés ou les médias,

soit en finançant des voyageurs, et ce par différents outils :
- celui que j'aime le moins, la donation, qui se justifie toutefois lors de la consultation, épisodique ou suivie, d'un blog.
- celui qui ne coute presque rien à celui qui offre et apporte beaucoup à celui qui en bénéficie, l'hospitalité, un toit pour quelques nuits, quelques semaines (combien de centaines de milliers de résidences secondaires sont vides en France ?).
- celui qui est un échange, l'achat d'un DVD,de fotos, de vidéos, du journal.
- celui plus engageant, et qui demande l'accord certain, sérieux du voyageur, d'organiser un show rémunéré. Ce show doit soit etre au long d'un voyage, sans détourner celui-ci, soit rapporter beaucoup. en effet dans le cas où il se passe durant une période de repos, il doit comprendre les frais de transport et de séjour, la location du matériel de projection, et la rémunération du voyageur et des technciens, et de la publicité.

Une solution pour réduire ces coûts, est de faire rencontrer des gens déjà réunis, classe, maison de retraite, club, etc... D'où absence de publicité, et petit nombre de spectateurs donc absence de techniciens. Malheureusement ces organismes, en France, ne veulent pas payer !!!

Quant à moi, j'ai opté de cesser toute prestation gratuite, présentations, articles, forums, informations techniques, etc...
Et aussi de vivre sans concession, sans donner une apparence de sauveur du monde ou super héros ou autre délire pour me vendre. Plutôt vivre comme j'en ai envie avec 600 € par mois.
Je fais, pour le moment, quelques exceptions, mon site, qui est toutefois muni d'un bouton donations Paypal. Bien sûr il est possible de le pirater, musique, photos et videos, mais pas avec la même qualité qu'un DVD.
un article de loin en loin dans la revue CCI-asso.
et la participation au forum vélo de Voyages-forum, car j'ai trouvé les participants à ce forum particulièrement aimables et respectueux, et partageant des informations techniques sérieuses.

Le CCI-asso permet aux presentateurs de videos d'avoir un stand commercial, et indique dans les articles le site et la possiblité d'acheter un DVD. Les dirigeants élus sont donc bien conscients du problème de la rémunération d'un voyage.

Quant aux personnes qui me donnent un coup de main, je les remercie en leur donnant un DVD de mes fotos et videos, un troc entre leur gentillesse et mon travail.

Maintenant je pars pour l'Océanie.

A + Pierre